Critique de Call of Duty: WWII

Qui suis-je
Judit Llordés
@juditllordes
Auteur et références

Ponctuel comme une montre suisse, novembre marque les d√©buts sur sc√®ne de Call of Duty, avec un nouvel √©pisode qui ¬ęremonte¬Ľ √† ses origines, pr√™t √† raconter une nouvelle histoire se d√©roulant pendant la Seconde Guerre mondiale. Gadgets futuristes abandonn√©s et guerres avanc√©es, il est temps de s'enr√īler et d'aller au front dans le nouveau Call of Duty: Seconde Guerre mondiale.

 

Version testée: PlayStation 4



Call of Duty: WWII + DLC exclusif à Amazon - PlayStation 4
Sur Amazon: 45,1 ‚ā¨ acheter
Il valait mieux mourir enfant ...
COD: La Seconde Guerre mondiale est un retour à l'ère de la guerre pré-moderne

Apr√®s 1 Battlefield m√™me la s√©rie COD a d√©cid√© de faire ce retour dans le pass√©, choisissant d'embrasser une p√©riode historique aussi aim√©e qu'abus√©e par toutes sortes de divertissements, celui de la Seconde Guerre mondiale.
Dans ce nouveau chapitre, nous jouerons le soldat Daniels ¬ęrouge¬Ľ, une recrue du Premi√®re division d'infanterie am√©ricaine, qui va se retrouver avec son √©quipe pour affronter le D-Day, le fameux d√©barquement en Normandie, puis entrer sur les terres fran√ßaises, rejetant l'avance allemande au cŇďur de l'Allemagne. Un conte brut et d√©vastateur, qui s'√©tend sur un arc narratif de pr√®s d'un an de conflits, et met en sc√®ne certains des moments les plus embl√©matiques de la Seconde Guerre mondiale, tels que le d√©barquement susmentionn√©, la bataille dans la for√™t de H√ľrtgen ou l'offensive de la Ardennes.

 

Sledgehammer Games choisit donc de voyager narrativement sur un terrain s√Ľr, sans prendre trop de risques et proposer aux joueurs une histoire fortement cin√©matographique inspir√©e des films de genre, toujours verte Sauver le soldat Rayan √† des titres plus spectaculaires tels que Basterds sans gloire e Fureur, mettant l'accent sur une action spectaculaire au service du jeu, tant dans les phases actives du gameplay que lors des nombreux films qui vont coller les missions, et serviront √† peindre le drame des √©v√©nements racont√©s.



Cependant, l√† o√Ļ ce nouveau chapitre de Call of Duty parvient √† donner le meilleur de lui-m√™me, c'est lorsqu'il met de c√īt√© l'activit√© de tir normale, nous faisant ¬ęvivre¬Ľ des situations compl√®tement diff√©rentes. Un exemple clair se trouve dans la mission d'infiltration, dans lequel nous jouerons le r√īle d'un espion sensuel fran√ßais qui devra collecter des explosifs √† l'int√©rieur d'un avant-poste allemand. Ici, nous devrons aller parmi les soldats ennemis en faisant attention √† ne pas faire sauter notre couverture, en r√©pondant √† des questions sur notre identit√© et en nous d√©pla√ßant furtivement √† l'int√©rieur de la structure jusqu'√† ce que nous rencontrions notre contact. Une mission qui fonctionne et parvient √† ne pas casser les rythmes du jeu tout en bouleversant l'intrigue, en am√©liorant encore le gameplay, en d√©montrant que Call of Duty peut et doit d√©montrer qu'il est possible d'aller au-del√† de la robe qui a maintenant √©t√© cousue. lui dans ces ann√©es. Et pendant l'aventure, qui s'√©tale sur une dur√©e qui varie de 6 √† 8 heures en fonction du niveau de difficult√© choisi, il tentera de distraire timidement le joueur avec ces situations, √† notre avis r√©ussies (peut-√™tre m√™me plus que les classiques phases fps) et bien int√©gr√© avec le reste des √©v√©nements racont√©s.

 

Cette campagne solo voit √©galement le retour sur la sc√®ne des medkits, perdus en cours de route au fur et √† mesure que les chapitres modernes avancent au profit d'une restauration d'√©nergie automatique. rendant tout si "√† l'ancienne" et moins "caciarone" par rapport aux derniers chapitres, obligeant le joueur √† des rythmes plus √©tendus, en particulier aux niveaux de difficult√© plus √©lev√©s, o√Ļ en quelques coups vous passez directement au jeu. L'histoire propose alors les objets de collection classiques, toujours bien cach√©s dans les niveaux et quelques √©v√©nements sc√©naris√©s dans lesquels nous devrons sauver la vie de certains soldats attaqu√©s par des ennemis ou bless√©s, en essayant de les sauver en √©vitant une mort quasi certaine.




Pour en savoir plus:
Call of Duty: Infinite Warfare
Le COD classique
le multijoueur propose dans l'assiette une carte toujours aussi riche et variée

Archiv√© la partie solo, COD: WWII s'ouvre au multijoueur, proposant dans l'assiette une carte toujours aussi riche et vari√©e. Commen√ßons par le mode coop√©ratif PVE Zombie nazi, que dans ce nouvel √©pisode, √† commencer par le vol de certaines Ňďuvres d'art inestimables vol√©es √† l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale, conduira notre √©quipe √† enqu√™ter sur un Mittelburg, un pays bavarois froid dans lequel se cache une puissance terrifiante. Si dans la campagne principale de ce nouveau chapitre de Call of Duty il manque de grands noms et acteurs de r√©f√©rence, on ne peut pas en dire autant de Nazi Zombie, qui comme √† son habitude offre un casting de tout respect en emmenant sur le terrain les figures de la calibre de David Tennant, Ving Rhames, Katheryn Winnick (Vikings) ou la belle Elodie Yung, r√©cemment vu sur les √©crans de t√©l√©vision jouant le r√īle du mortel Elektra, dans la s√©rie t√©l√©vis√©e Netflix su Daredevil.

Ce quatuor parfaitement con√ßu affrontera les horreurs trouv√©es dans les rues et les profondeurs de Mittelburg, battant de plus en plus meurtri√®res et de nombreuses vagues de zombies assoiff√©s de sang. Par rapport aux versions pr√©c√©dentes de ce mode zombie, la direction artistique semble perdre cette veine tragi-comique et trash des derniers chapitres, pour une d√©rive plus s√©rieuse et macabre. En partant des rues de la ville peu accueillante, en tuant des morts-vivants, nous pourrons d√©bloquer de nouvelles zones en utilisant les points accumul√©s, afin de continuer l'exploration et de plonger dans l'histoire. Les points, selon la tradition, ils peuvent √©galement √™tre utilis√©s pour acheter de nouvelles armes aupr√®s des distributeurs appropri√©s, ainsi que des am√©liorations de sant√© ou des barri√®res d√©fensives. La proposition de quelques classes bien d√©finies attribu√©es √† chaque personnage permet une diversification des r√īles, ainsi qu'un d√©veloppement de l'√©quipement qui variera en fonction du protagoniste choisi. Jeu apr√®s match, nous pourrons accumuler de l'exp√©rience et passer au niveau sup√©rieur, afin de nous garantir de nouvelles comp√©tences exclusives qui s'av√©reront plus qu'utiles et nous garantiront une chance d'am√©liorer nos r√©sultats au fil du temps.



 

Ainsi que pour la partie PVP que nous aborderons sous peu (mais fondamentalement la philosophie qui plane dans ce COD est la m√™me) Nazi Zombie est un mode secondaire qui enrichit l'offre g√©n√©rale avec une variante qui, si elle est jou√©e avec vos amis, respecte cela √† un inconnu retrouv√© gr√Ęce au matchmaking, il pourra vous offrir quelques heures de plaisir, √† condition que le genre zombie et les atmosph√®res sanglantes soient √† votre go√Ľt. √Čtant une activit√© secondaire, elle n'a m√™me pas trop d'aspects n√©gatifs, au contraire, au fil des ans, le soutien et le bon retour du public en ont fait une m√©thode incontournable, et dans cette √©dition il parvient peut-√™tre √† trouver quelque chose de plus que par le pass√©.


Vers l'avant

Comme chaque année, COD représente la part d'arcade des jeux de tir en ligne et ce retour à la Seconde Guerre semble presque une explosion du passé aux chapitres pré-Modern Warfare.

 

En multijoueur on retrouve plusieurs nouveautés cette année

Passons maintenant au point d'appui de chaque Call of Duty: le secteur multijoueur. L'√©limination de tous les gadgets technologiques, des am√©liorations physiques et des actions aux limites de la physique introduites √† l'√®re de Titanfall a ramen√© la s√©rie √† un gameplay plus basique et plus propre, sans trop de pi√®ges et facilement accessible par tous les types de joueurs. Le seul point fixe a √©t√© maintenu dans la restauration automatique de l'√©nergie, qui contrairement √† ce qui se passe dans l'histoire avec les medkits, ici, il est laiss√© intact afin de ne pas affecter l'√©quilibre d√©sormais solide du jeu.
Le multijoueur voyage donc sur deux niveaux distincts et cadr√©s, entre le classicisme que l'on retrouve dans les modes propos√©s, avec le retour de l'in√©vitable Team Deathmatch, Search and Destroy et ainsi de suite (√©galement disponible dans la version V√©t√©ran beaucoup plus ext√©nuante, o√Ļ s'applique la r√®gle 1 coup 1 kill), et le nouvelles, allant du renouvellement du chargement, √† l'introduction de nouvelles classes, le Les divisions, chacun apporte avec lui des d√©veloppements uniques et plus cibl√©s du soldat, des comp√©tences et des avantages, laissant √† la place une libert√© de personnalisation dans l'√©quipement et dans la s√©rie de tuer, avec la possibilit√© de cr√©er les combinaisons les plus vari√©es et de pousser les joueurs √† exp√©rimenter.

Parmi les nouveaut√©s, nous trouvons √©galement l'introduction d'un espace social, qui imite en quelque sorte la tour de 2 Destiny. Ici, nous aurons diff√©rentes activit√©s √† faire, allant de la personnalisation de votre soldat, √† partir de l'apparence (avec √©tiquettes et m√©dailles) jusqu'√† l'√©quipement, en passant √† l'armurerie o√Ļ vous pourrez d√©bloquer de nouvelles armes, puis acc√©der au quotidien et des r√©compenses hebdomadaires, des d√©fis √† relever qui nous r√©compenseront avec des points d'exp√©rience, des objets ou des caisses de fournitures, des m√©canismes de jeu gacha qui nous permettront d'obtenir de nouveaux √©l√©ments de jeu de mani√®re compl√®tement al√©atoire. Cette nouvelle vision du secteur en ligne va dans une certaine mesure pour rajeunir l'infrastructure d√©sormais obsol√®te, la moderniser et la rendre plus utilisable qu'un menu textuel classique (cependant toujours pr√©sent pour des actions rapides).

 

Mais les nouvelles ne s'arr√™tent pas l√†. C.OD: WWII voit √©galement l'arriv√©e d'un nouveau mode multijoueur simplement appel√© War (d√©j√† entrevu pendant la p√©riode b√™ta du jeu), dans lequel deux √©quipes devront tenir t√™te √† des objectifs dans les matchs (qu'il s'agisse de d√©fendre des stocks, de construire un pont pour avancer ou de permettre √† leurs chars de franchir les lignes ennemies) √† l'int√©rieur de 3 cartes √©tudi√© ad hoc, tandis que le jeu √©voluera en suivant la trace d'une histoire qui retrace les √©v√©nements de la Seconde Guerre mondiale, et o√Ļ la coop√©ration entre camarades sera la cl√© de la victoire.
La guerre est définitivement une bonne introduction à cela il subvertit un peu la nature arcade de COD faite de matchs rapides et frénétiques. Si le gameplay de base reste fondamentalement le même, il y a certaines dynamiques qui poussent ce mode vers des rivages plus stratégiques, faites de jeu d'équipe, de communication et d'une certaine perspicacité dans les actions qui, si elles ne sont pas suivies, mèneront l'équipe à la défaite immédiate.

La Seconde Guerre mondiale en ligne est √©galement compl√©t√©e par un mode class√©, dont la premi√®re saison d√©butera en d√©cembre, tandis que l'attention de Activision pour le 'eSports prend la forme d'une option de jeu en collaboration avec la Major League Gaming, des tournois officiels con√ßus dans une perspective comp√©titive, et qui trouvent plus de raisons d'exister gr√Ęce aux d√©veloppements r√©cents eSport dans une cl√© olympique.


Pour en savoir plus:
Un ¬ęnon¬Ľ olympique aux jeux vid√©o en tant que sport
La fascination de la guerre
Le thème de la guerre nous fait ressentir le manque d'un certain dynamisme dans la destructibilité des décors

Sur le plan technique, ce nouveau chapitre de Call of Duty offre une bonne performance globale. Dans la campagne solo, le moteur de jeu parvient à déplacer et à gérer de nombreux éléments à l'écran sans trop d'incertitudes, avec un rendu visuel plus que discret, notamment lors des nombreuses batailles rangées, qui donnent au joueur le sentiment d'être sur le champ de bataille . Malgré le bon travail accompli, il y a toujours un élément que la série porte depuis des années, à savoir l'environnement statique. Entre une explosion et une autre au cours des différentes batailles, un certain dynamisme fait défaut à la destructibilité des paramètres, qui se produit uniquement dans les moments scriptés, en conflit avec les événements qui se produisent à l'écran. Aussi bien est la réalisation des soldats, animés par une capture de mouvement crédible, ainsi que des visages capables de transmettre la douleur de la guerre à travers les yeux de ses protagonistes.

Dans la partie en ligne, la proposition de carte ne d√©√ßoit pas, avec une partie vraiment agr√©able √† jouer. L'abandon de la m√©canique introduite dans les chapitres ¬ęmodernes¬Ľ a contraint le graphisme √† une approche plus canonique avec un level design forc√©ment plus plat et plus lin√©aire, faisant dans ce cas presque un demi-pas en arri√®re par rapport au pass√© plus r√©cent de la s√©rie qui focalisait tout sur la verticalisation des structures (et √† son tour de l'action). Par contre, en particulier dans les modes en ligne, o√Ļ la charge polygonale est moins incisive, nous avons une fr√©quence d'images constamment stable, afin de garantir une fluidit√© toujours √©lev√©e lors de nos jeux.

 

Conform√©ment √† la tradition, nous avons un doublage complet de bonne qualit√©, qui est l√©g√®rement perdu dans la r√©plication des diff√©rents accents que nous trouverons en visitant la France et l'Allemagne, tandis que nous trouvons la d√©cision de laisser certains passages doubl√©s dans la langue originale excellente, un √©l√©ment qui a contribu√© √† nous immerger davantage dans l'histoire. La bande-son ex√©cute alors tr√®s bien son travail d'accompagnement, marquant de mani√®re ind√©l√©bile certains des moments les plus dramatiques racont√©s en vid√©o. Non seulement avec la musique mais aussi avec les nombreux effets sonores qui submergent le joueur en le tra√ģnant dans les tranch√©es.

Verdict 8.5 / 10 √† la Cod comme √† la Cod Commentaire Bien que n'√©tant pas "LE" meilleur chapitre de Call Of Duty, WWII est certainement l'un des √©pisodes les plus r√©ussis de ces derni√®res ann√©es. Sledgehammers Games ne prend pas trop de risques en ce qui concerne l'histoire, et il le fait en empruntant un chemin s√Ľr et enrichissant comme celui de la Seconde Guerre mondiale, qui va bien avec l'action cin√©matographique racont√©e ici. C'est justement l'histoire qui donne le meilleur d'elle-m√™me lorsqu'elle va au-del√† des affrontements habituels au COD, d√©montrant que m√™me une s√©rie fortement cadr√©e comme celle-ci peut avoir d'excellents flashs cr√©atifs. C√īt√© nouveaut√©, on retrouve un mode en ligne enti√®rement revu dans sa forme, et en partie dans son fond, avec un retour dans le pass√© forc√© par le th√®me principal du jeu. Malgr√© cela, l'introduction de Guerra repr√©sente un certain rajeunissement des modes classiques, et dans l'√©cosyst√®me COD, il parvient √† bien fonctionner, s'alignant ainsi sur les propositions qui offrent une certaine concurrence, tandis que Nazi Zombie ferme le cercle, se reconfirmant comme un puits. passe-temps connu, r√©ussi et con√ßu pour les joueurs qui aiment les d√©fis coop√©ratifs. Qu'en est-il de ce COD: WWII. Alors qu'Overwatch prosp√®re gr√Ęce aux revenus, Destiny 2 et Battlefront 2 font √©quipe d'eux-m√™mes et Battlefield est absent sans justification, 2017 pourrait √™tre la bonne ann√©e pour donner √† Call Of Duty la bonne pertinence, avec un titre complet, riche et profond pas comme les autres. avait vu pendant des ann√©es. Au fond, cependant, les probl√®mes de toute une vie demeurent (histoire pas tout √† fait convaincante, gameplay trop arcade et fr√©n√©tique, petite nouvelle d'un chapitre √† l'autre), qui sont d√©sormais devenus les caract√©ristiques d'un ADN qui ne sera presque jamais compl√®tement boulevers√© et si vous n'avez jamais r√©ussi au fil des ans √† faire confiance √† la s√©rie Activision, pas m√™me √† la bonne Seconde Guerre mondiale. Avantages et inconv√©nients ‚úď Secteur multijoueur partiellement r√©vis√©
‚úď Plusieurs innovations introduites
‚úď Histoire bien racont√©e ... x ... mais cela ne prend pas trop de risques
x La nouvelle ne bouleverse pas la dynamique en ligne


ajouter un commentaire de Critique de Call of Duty: WWII
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.