Garant de la vie privée : 17 millions d'amende à WindTre, également sanctionné par Iliad

Qui suis-je
Judit Llordés
@juditllordes
Auteur et références

Le Garant de la protection des données personnelles poursuit ses activités de contrôle auprès des opérateurs téléphoniques. Cette fois, ce sont WindTre et Iliad qui ont été touchés. Le premier a écopé d'une amende d'environ 17 millions d'euros « pour de nombreux traitements illicites de données, principalement liés à des activités promotionnelles » ; tandis que le second a écopé d'une amende de 800 mille euros pour "violations des règles sur la protection des données personnelles".

Dans l'affaire WindTre, les utilisateurs se sont plaints la réception de contacts promotionnels indésirables, effectués sans aucun consentement, en plus de l'absence de possibilité de pouvoir exercer le droit de retirer son consentement ou de s'opposer au traitement de leurs données à des fins de marketing. Dans certains cas, la question de la publication des données personnelles dans les annuaires téléphoniques publics a été portée devant le Garant malgré l'opposition des clients.



Crédit photo - depositphotos.com

Au cours de l'enquête, le garant a constaté que les applications MyWind et My3 nécessitaient le consentement de l'utilisateur au traitement des données personnelles à diverses fins, y compris le marketing et le profilage. En outre, les enquêtes ont également révélé des activités illégales de la part des partenaires commerciaux de WindTre avec une activation inappropriée de contrats et une collecte illégale de données.

Cependant, la société a déjà mis en place certaines mesures correctives - telles que spécifiées dans le bon de commande - qui n'ont toutefois pas été jugées adéquates par le Garant. Pour cette raison, outre l'amende de 16.729600 XNUMX XNUMX euros, Wind s'est vu interdire de traiter les données acquises sans consentement et a ordonné l'adoption de « mesures techniques et organisationnelles pour un contrôle efficace de la chaîne d'approvisionnement des partenaires, ainsi que des procédures pour respecter les souhaits des utilisateurs. de ne pas être dérangés ".


Quant à Iliad, l'opérateur téléphonique "s'est avéré défaillant à d'autres égards, notamment en ce qui concerne les modalités d'accès de ses salariés aux données de trafic", lit-on dans le communiqué. Parmi les comportements contestés, un point fait particulièrement référence à Mode d'activation SIM via les Simbox. Le Garant estime que les installations ne prennent pas toutes les mesures nécessaires pour garantir la confidentialité des données personnelles car la caméra de reconnaissance encadre également les sujets qui passent derrière l'utilisateur qui s'apprête à signer le contrat qui - à son tour - doit taper et parler votre données personnelles.


SIMBOX

En outre, concernant l'accès et le stockage des données de trafic téléphonique et télématique, il a été constaté que le profil « administrateur du service client » pouvait visualiser les données de trafic téléphonique des utilisateurs en texte clair en accédant au système en saisissant l'identifiant et le mot de passe. Comportement non conforme car l'administrateur ne devrait avoir accès qu'aux données de facturation stockées pour une période n'excédant pas 6 mois. Tous les détails sont disponibles.



En attendant, Iliad envisage de faire appel contre la décision du Garant de la vie privée, soulignant que la société a toujours opéré dans le plus grand respect de la vie privée des utilisateurs et qu'aucune violation n'a été constatée.

Le Samsung Galaxy S20 + 5G, avec 12 Go de RAM est disponible sur Amazon. Vous pouvez le trouver à cette adresse.


ajouter un commentaire de Garant de la vie privée : 17 millions d'amende à WindTre, également sanctionné par Iliad
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.